Sur nos écrans : recherche multicritère

Retrouvez nos séances par date ou par village
- - - | |

Nos lieux de projection

Méjannes-le-Clap

Lieu : Salle des Alisiers

Le garçon et le héron VF

Sortie en : 2023

Durée : 02h05min

Genre : Animation

Mention :

Origine : Japon (VF)

De : Hayao Miyazaki

Avec :

Synopsis

Après la disparition de sa mère dans un incendie, Mahito, un jeune garçon de 11 ans, doit quitter Tokyo pour partir vivre à la campagne dans le village où elle a grandi. Il s’installe avec son père dans un vieux manoir situé sur un immense domaine où il rencontre un héron cendré qui devient petit à petit son guide et l’aide au fil de ses découvertes et questionnements à comprendre le monde qui l'entoure et percer les mystères de la vie.

Critique

Très librement adapté d’un roman pacifiste de 1937 s’adressant à la jeunesse du Japon alors en guerre, le dernier (et ultime ?) long métrage du cinéaste de 82 ans est un film-somme mystérieux et virtuose, évoquant, à travers la quête fantastique d’un jeune adolescent, la question du deuil et de la transmission. On retrouve tout l’univers du maître japonais dans cette fresque luxuriante, débridée et délicate. Un petit bijou d’animation.

Bande annonce



Méjannes-le-Clap: dim. 25 févr. à 15h00min

L'enlèvement

Sortie en : 2023

Durée : 02h15min

Genre : Drame

Mention :

Origine : Allemagne, France, Italie (VO)

De : Marco Bellocchio

Avec : Enea Sala, Leonardo Maltese, Paolo Pierobon

Synopsis

En 1858, dans le quartier juif de Bologne, les soldats du Pape font irruption chez la famille Mortara. Sur ordre du cardinal, ils sont venus prendre Edgardo, leur fils de sept ans. L'enfant aurait été baptisé en secret par sa nourrice étant bébé et la loi pontificale est indiscutable : il doit recevoir une éducation catholique. Les parents d'Edgardo, bouleversés, vont tout faire pour récupérer leur fils. Soutenus par l'opinion publique de l'Italie libérale et la communauté juive internationale, le combat des Mortara prend vite une dimension politique. Mais l'Eglise et le Pape refusent de rendre l'enfant, pour asseoir un pouvoir de plus en plus vacillant... Sélection Officielle en compétition au Festival de Cannes 2023.

Critique

Opéra tragique et dense où une multitude de récits s’enchevêtrent, L’Enlèvement oscille harmonieusement d’un genre à l’autre : drame, fresque historique, thriller judiciaire. Marco Bellocchio revisite d’un même geste, un fait divers encore trop peu connu, vingt années cruciales qui ont construit la démocratie italienne et sa propre filmographie. Un chef-d’œuvre pamphlétaire contre l’obscurantisme, dans une mise en scène magistrale, au classicisme sublime.

Bande annonce



Méjannes-le-Clap: dim. 25 févr. à 17h00min

La tresse

Sortie en : 2023

Durée : 01h59min

Genre : Drame

Mention :

Origine : Belgique, Canada, France, Italie (VO)

De : Laetitia Colombani

Avec : Kim Raver, Fotinì Peluso, Mia Maelzer

Synopsis

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l'école. Italie. Giulia travaille dans l'atelier de son père. Lorsqu'il est victime d'un accident, elle découvre que l'entreprise familiale est ruinée. Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu'elle est malade. Trois vies, trois femmes, trois continents. Trois combats à mener. Si elles ne se connaissent pas, Smita, Giulia et Sarah sont liées sans le savoir par ce qu'elles ont de plus intime et de plus singulier.

Critique

D'après le best-seller aux 5 millions de lecteurs. Malgré quelques séquences lacrymales, on ne peut qu’être touché par ces beaux portraits et ces destins bouleversants. Pas de manichéisme, mais une belle leçon d'humanisme dans un émouvant film choral.

Bande annonce



Méjannes-le-Clap: dim. 24 mars à 15h00min

Perfect days

Sortie en : 2023

Durée : 02h03min

Genre : Comédie légère

Mention :

Origine : Allemagne, Japon (VO)

De : Wim Wenders

Avec : Koji Yakusho, Tokio Emoto, Arisa Nakano

Synopsis

Prix d'interprétation masculine - Cannes 2023 Hirayama travaille à l’entretien des toilettes publiques de Tokyo. Il s’épanouit dans une vie simple, et un quotidien très structuré. Il entretient une passion pour la musique, les livres, et les arbres qu’il aime photographier. Son passé va ressurgir au gré de rencontres inattendues. Une réflexion émouvante et poétique sur la recherche de la beauté dans le quotidien.

Critique

C'est une année faste pour Wim Wenders. Voilà un homme âgé en pleine capacité de ses moyens, un de ceux qui a vu se coucher de nombreux soleils et qui ne cessent d'en accrocher sur le bord de nos routes cinématographiques. Là, Wenders s'attache à un homme et nous aussi. Un homme profondément libre de préférer écouter des cassettes plutôt que Spotify, un homme autonome qui trouve du plaisir à régler sa vie comme du papier à musique. La félicité se dissimule dans un bain douche, dans un morpion sanitaire, dans l'accomplissement d'une tâche effectuée avec minutie. Perfect Days est une magnifique étude de mœurs, le portrait d'un homme, à la fois ordinaire et complexe, drôle et attachant. Éloigné du matérialisme, le film reconvoque un bonheur perécien, celui qui se situe dans les strates de la peau, dans l'épaisseur du temps, dans les choses de la vie. Wim Wenders signe un film sur les petits riens, qui aurait pu déboucher sur un grand vide mais donne au contraire un concentré de poésie lumineuse. C’est inattendu, déconcertant, beau et, d’une certaine manière, fascinant.

Bande annonce



Méjannes-le-Clap: dim. 24 mars à 17h00min