Sur nos écrans : recherche multicritère

Retrouvez nos séances par date ou par village
- - - | |

Nos lieux de projection

Courry

Salle derrière la mairie

La fille de son père

Sortie en : 2023

Durée : 01h31min

Genre : Comédie dramatique

Mention :

Origine : France (VF)

De : Erwan Le Duc

Avec : Nahuel Perez Biscayart, Céleste Brunnquell, Maud Wyler

Synopsis

Etienne a vingt ans à peine lorsqu'il tombe amoureux de Valérie, et guère plus lorsque naît leur fille Rosa. Le jour où Valérie les abandonne, Etienne choisit de ne pas en faire un drame. Etienne et Rosa se construisent une vie heureuse. Seize ans plus tard, alors que Rosa doit partir étudier et qu’il faut se séparer pour chacun vivre sa vie, le passé ressurgit.

Critique

C’est donc l’histoire d’un père qui va (devoir) laisser partir sa fille et d’une fille qui va (pouvoir) quitter son père. En creux, c’est l’histoire d’un amour disparu et d’une mère absente. Pour vivre avec – c’est-à-dire sans – Etienne et Rosa ont inventé une manière bien à eux de passer le temps et d’habiter le présent. De ne rien laisser paraître... Lorsque surgit l’instant d’accorder ses affects à la météo d’un événement imprévu, l’équilibre vacille. Erwan Le Duc (rappelez vous Perdrix et Sous contrôle) rend compte du dérèglement émotionnel / climatique avec des parti-pris formalistes, visuels comme sonores. Le récit devient flottant, moins déterminé par le verbe et la linéarité, et le spectateur éprouve le passage du répit à la fuite, du détachement à la mélancolie. Un film touchant, doux, sensible et beau, léger comme nuage de printemps.

Bande annonce



Courry: mer. 13 mars à 18h30min

L'homme d'argile

Sortie en : 2024

Durée : 01h34min

Genre : Drame sculpté, Romance

Mention :

Origine : France (VF)

De : Anais Tellenne

Avec : Emmanuelle Devos, Raphaël Thiéry

Synopsis

Avec son oeil borgne, sa carrure imposante et ses presque soixante ans, Raphaël le sait, il fait peur aux gens. Il vit avec sa mère dans un pavillon situé sur le vaste domaine du manoir dont il est le gardien. Depuis que les propriétaires sont morts, il mène une existence tranquille. Tout bascule la nuit où l’héritière, Garance, revient dans la demeure familiale…

Critique

Quand on observe une œuvre d'art, on se demande toujours ce qu'a voulu dire l'artiste. Qu'est-ce qu'il ou elle a pensé? À l’inverse, le film nous propose le point de vue de la muse, celui ou celle qui est source d’inspiration. Progressivement on se laisse glisser dans ses pensées, ses émotions, jusqu’à ressentir pleinement les effets du regard de l’autre. On rentre alors dans un véritable tableau, qui met tous nos sens en éveil. Un conte mené avec habileté, une ambiance à la fois intense, légère et poétique.

Courry: mer. 10 avril à 18h30min